L’Incinération des ordures ménagères          (poubelle grise)

 

Les ordures ménagères collectées en bac gris sont incinérées sur différents sites, selon la disponibilité des exutoires. Leur fonctionnement est similaire à ce qui est présenté ci-dessous :

 

Fonctionnement de l’usine d’incinération

 

 

Les camions déposent leur chargement dans la fosse. Ils sont mélangés à l’aide d’un grappin pour obtenir un combustible homogène.

 

Les déchets sont amenés par le grappin dans les fours et sont incinérés à une température d’environ 1 000 °C.

 

Tout ne brûle pas. Il reste une fraction non combustible qui est appelée mâchefers*. Elle est traitée spécifiquement : séparation des métaux (acier et aluminium) qui sont renvoyés dans les filières de recyclage, puis la fraction ultime est stabilisée et valorisée en travaux publics.

 

Les fumées acides, issues de la combustion des déchets, sont refroidies et neutralisées par une injection de lait de chaux. Elles passent ensuite sur des filtres ce qui permet de piéger les poussières et les métaux lourds. Ces résidus appelés  » REsidus des Fumées d’Incinération des Ordures Ménagères  » (REFIOM) sont envoyés en centre de stockage de déchets dangereux, où ils sont stabilisés et stockés dans des conditions agréées. Les fumées ainsi épurées sont rejetées à l’atmosphère et contiennent essentiellement de la vapeur d’eau.

 

Les gaz issus de la combustion alimentent des chaudières qui produisent de la vapeur. Celle-ci entraîne un turbo-alternateur qui produit de l’électricité (258 kw/tonnes incinérées).

 

Les paramètres de fonctionnement de l’usine sont enregistrés en continu et la surveillance est continue.

 

*Mâchefers : Résidus de l’incinération des Ordures Ménagères laissés en fond de four et constitués, dans leur très grande majorité, des matériaux incombustibles des déchets (verre, métal…).