Les Déchets de soins

Afin de permettre aux patients en auto traitement d’éliminer leurs déchets de soins piquants* (aiguilles, lancettes, embouts de stylo injecteur…), le SMIEEOM Val de Cher, en collaboration avec l’Amicale des diabétiques du Loir et Cher, réalisait depuis le 1er janvier 2008, des permanences de collecte sur les cantons de Selles-sur-Cher, Montrichard, Saint-Aignan et Contres. Désormais, seules les pharmacies sont autorisées à réaliser cette collecte.

 

 

En effet, un éco-organisme – DASTRI – a été créé en décembre 2012, dans le cadre d’une filière de Responsabilité Elargie des Producteurs (REP). DASTRI prend en charge l’obligation réglementaire des producteurs de médicaments et de dispositifs médicaux  de mettre en place et de financer la reprise des produits mis sur le marché une fois arrivés en fin de vie. Cette obligation ne concerne que les produits piquants, coupants, tranchants (PCT), produits par les patients en auto traitement (PAT). Cette nouvelle filière s’appuie sur le réseau des pharmacies, ce qui est plus adapté et proche du patient, sans coûts additionnels pour ce dernier, et a été progressivement mise en place sur notre territoire.

 

 

 
Pour connaitre la pharmacie adhérente à DASTRI la plus proche, rendez-vous sur http://nous-collectons.dastri.fr « 

*DASRI : Déchets d’Activités de Soins à Risques infectieux

 

Les principales obligations de cet éco-organisme envers les patients en auto-traitement sont les suivantes :

  •   La mise à disposition gratuite de contenants spécifiques appelés « boites à aiguilles »
  •   La collecte et l’élimination de ces boites.

Désormais, la filière DASTRI-PAT étant la seule filière agréée pour éliminer les DASRI des patients en auto-traitement, le syndicat a mis fin à ses permanences. Les patients en auto-traitement seront donc encouragés à emmener leurs boites à aiguilles en officine.

 

Pour plus de renseignements, consultez la page http://nous-collectons.dastri.fr/.

ou sur http://www.dastri.fr/espace-patients/

 

Collecter, pour notre sécurité et notre santé

  • Les produits de soins présentent des risques de blessures ou de piqûres, transmission de germes, bactéries ou virus.

 

  • Après utilisation, ne les jetons pas n’importe comment, ni n’importe où !

 

  • Pour notre sécurité, apprenons à les collecter.

 

Adopter des gestes simples au quotidien

  • 1 – Demandez à votre pharmacien de vous délivrer votre traitement non pas en boîte seule mais en kit incluant la boite jaune.
  • 2 – Chez vous, placez-y vos déchets médicaux après utilisation :

  • 3 – Refermez-le et placez-le dans un endroit hors de portée des enfants.

 

  • 4 – Rapportez votre boite pleine en pharmacie.

 

  • 5 – L’élimination de vos déchets de soins recueillis dans les collecteurs sera ainsi assurée en toute sécurité et légalité.

 

 

Que faire des médicaments périmés ou inutilisés ?

  • Via le réseau Cyclamed, votre pharmacien reprendra vos médicaments non utilisés sans les boites en carton et les notices en papier, à la fin de votre traitement. (Les boites et notices doivent être jetées dans les colonnes de tri des déchets recyclables, jaunes et bleues)

 

  • Cette filière de valorisation spécifique permet d’éviter la contamination des eaux souterraines par les médicaments (molécules chimiques, hormones…).

 

Et les radiographies :

Les radiographies peuvent être déposées en déchèterie dans un conteneur spécifique en ayant pris soin de retirer tous les papiers, enveloppes, comptes-rendus médicaux… Seuls les clichés sont acceptés. Ils seront ensuite recyclés.

Demandez conseil au gardien !